En raison de la propagation du coronavirus, le Conseil fédéral a décidé de suspendre les délais pour les référendums en cours de récolte. Durant cette période de suspension, nous n’avons pas le droit de récolter des signatures. Le référendum devrait toutefois aboutir. Nous vous tenons au courant. Le comité référendaire


Les arguments principaux

UN IMMENSE GASPILLAGE d’ARGENT

Le projet d’achat de nouveaux avions de combat est un chèque en blanc d’un montant de 6 milliards de francs suisses – sur l’ensemble de leur durée de vie, les avions de luxe coûteront à la population suisse jusqu’à 24 milliards de francs suisses. En fin de compte, l’argent utilisé pour l’achat de nouveaux avions de combat manquera dans les domaines de l’éducation, de la santé ou de la lutte contre le changement climatique. En effet, chaque franc fiscal ne peut être dépensé qu’une seule fois !

UNE ACQUISITION INUTILE

Il est clair que les capacités de la police aérienne suisse doivent être maintenues. Néanmoins la Suisse pourrait plutôt se procurer des avions de combat légers qui coûteraient une fraction du prix des avions de combat de luxe et qui seraient beaucoup plus respectueux de l’environnement et moins bruyants. Cette option alternative n’a même pas été examinée par le DDPS.

UNE CATASTROPHE ECOLOGIQUE

Le changement climatique est incontestablement le plus grand défi auquel l’humanité est confrontée. L’achat d’avions de combat hautement nuisibles pour l’environnement pose un sérieux problème. Par ailleurs, ceux-ci ne nous aident aucunement à faire face à cette menace.

Arguments en détail


Dons

Soutenez le référendum par un don.

Faire un don